Le Phare : «Reddition des comptes : la grande confusion !»

Des députés nationaux de la RDC le 15/12/2012 au palais du peuple à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Revue de presse de ce mardi 20 octobre. Les journaux kinois commentent ce mardi  sur la loi portant reddition des comptes debattue à l’Assemblée nationale et la réunion avortée des membres de la Dynamique de l’opposition et les délégués du G7 sur l’harmonisation des vues.

Le Phare titre à sa une : «Reddition des comptes : la grande confusion !»

Selon le journal depuis que l’Assemblée nationale avait posé, en 2013, comme préalable à l’examen de tout projet de budget déposé par le gouvernement, la « révisitation » de la loi portant reddition des comptes de l’exercice précédent, faute de quoi l’équipe gouvernementale serait réputée démissionnaire, la matière fait désormais l’objet d’enchères incontrôlées, estime Le Phare. A chaque session de septembre, l’exécutif national frôle la catastrophe, note le quotidien.

Comme les deux années précédentes, poursuit Le Phare un débat houleux s’est engagé hier entre les pro et anti loi portant reddition des comptes 2014, aussitôt après sa présentation par le ministre des Finances, Yav Mulang.

Les députés ne cessant de se plaindre des dépassements dans l’exécution du budget de la République par le gouvernement, des millions de Congolaises et Congolais attendaient les voir bloquer, cette fois, ces dérives financières à travers le rejet pur et simple du projet de loi portant reddition des comptes 2014, souligne le journal.

Mais, en lieu et place d’être éclairés sur la manière dont le budget 2014 a été exécuté, nos compatriotes ont été plongés dans une grande confusion, rapporte le journal soulignant que deux tendances diamétralement opposées se sont dessinées à l’hémicycle du Palais du peuple. Pour l’une, la loi portant reddition des comptes 2014 était à rejeter, car n’ayant obéi à aucun prescrit de la Constitution ni aucune recommandation de l’Assemblée nationale.

Pour la seconde tendance, la loi portant reddition des comptes 2014 comporte des faiblesses qui peuvent être corrigées au niveau de la Commission économique et financière, renchérit Le Phare. Ce que les congolais attendent du gouvernement, de l’Assemblée nationale et de la Cour des comptes, c’est la clarification des chiffres, afin qu’ils sachent si leur pays se trouve réellement engagé sur la voie de l’émergence ou s’il continue de s’enfoncer dans le gouffre du sous-développement, conclut le quotidien.

Pour sa part, Forum des As souligne qu’au-delà du débat sur la reddition des comptes : «Les députés chargent le gouvernement»

Le journal rapporte que parmi les griefs formulés, le dépassement budgétaire, les mauvaises imputations, le non-recours à la loi de finances rectificative, la non prise en compte du travail des comptables publics…Face à un ministre des Finances que le quotidien qualifie de respectueux du Parlement, serein et compétent, les élus du peuple se sont déchainés tout en reconnaissant que Henri Yav Mulang n’est là que depuis quelques mois. Par rapport aux questions posées, Yav Mulang répond ce mercredi, souligne le journal.

Revenant également sur cette loi portant reddition des comptes débattue hier à l’Assemblée nationale, L’Avenir parle d’une « légère progression » des recettes à la DGDA, DGI et DGRAD, les régies financières nationales.

A en croire le confrère, de l’examen du rapport de la Cour des comptes dans l’exécution de la loi des finances du 31 janvier 2014, il s’avère que dans l’ensemble, malgré le niveau de réalisation des recettes qui continue à rester, d’année en année, en-deçà des assignations budgétaires, la mobilisation des recettes publiques pour l’exercice 2014 par les trois régies financières a connu, une légère amélioration par rapport à l’exercice 2013.

Ces recettes ont augmenté de 3.565,26 milliards francs congolais en 2013 à 4.332,50 milliards francs congolais en 2014, soit un accroissement de 21,52 %, note le quotidien.

La Prosperité aborde un autre sujet ce matin et nous faire lire dans sa manchette : «Vers une coalition G7- Dynamique de l’Opposition !»

Le journal renseigne que tard dans la nuit de dimanche à lundi 19 octobre 2015, les journalistes qui couvrent au quotidien,  l’actualité de la Dynamique de l’Opposition ont reçu un coup de fil les invitant, en début d’après-midi,  à couvrir une activité, à l’issue d’une réunion d’harmonisation des vues entre les membres de la Dynamique et les délégués du G7.  Finalement, note la consœur la rencontre a été reportée à  une date ultérieure. Dans les coulisses, on en serait encore à des querelles de leadership, rapporte La Prosperité

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner