Assemblée nationale: le projet du budget 2016 jugé recevable

Des députés lors de l’élection du bureau définitif de l'Assemblée nationale congolaise le 12/04/2012 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompeng

Les députés ont jugé recevable le projet de loi de finances 2016 au cours de la plénière du mercredi 28 octobre, après que le Premier ministre ait répondu à leurs préoccupations.

Les élus nationaux ont décidé que ce texte soit transmis à la commission Ecofin de la chambre basse du Parlement pour examen approfondi.

Aux inquiétudes soulevées sur la poursuite du processus de mise en place des nouvelles provinces par exemple, Augustin Matata Ponyo a assuré que l’opération n’est pas en panne.

Le chef du gouvernement a annoncé pour bientôt la nomination des commissaires spéciaux pour administrer les nouvelles provinces, en attendant la tenue des élections des gouverneurs.

A la tribune de l’Assemblée nationale, Matata Ponyo a également rejeté la thèse faisant état du paiement d’une prime aux participants à chaque réunion de la troïka (NDLR: rencontre entre le Premier ministre, les ministres des Finances, Budget, Economie et du gouverneur de la Banque centrale du Congo).

Au cours de la défense de ce projet, Matata Ponyo a par ailleurs salué la poursuite de la mise ne œuvre de la décentralisation qui, selon lui, est une option constitutionnelle irréversible.

Il reconnait néanmoins des difficultés rencontrées au cours de sa mise en œuvre :

«La décentralisation est un processus, étant que telle sa mise en œuvre peut être butée à des difficultés conjoncturelles auxquelles il faut faire face. Le gouvernement se doit donc de prendre des mesures des toutes ces difficultés en vue d’y répondre de manière  appropriée et efficiente ».

Le Premier ministre a souligné que le démembrement effectif des provinces était une étape importante de ce processus est en cours.

Lundi 26 octobre, Matata Ponyo avait jugé réaliste ce projet de loi de finances, lors de la présentation et la défense du budget de l’Etat à l'Assemblée nationale.

Il avait également indiqué que ce budget 2016 est équilibré en dépenses comme en recettes à 8 437,4 milliards de FC (9 121 011 021 USD) contre 8 496,3 milliards de FC en 2015 (9 184 794 315 USD). Soit une baisse de 63 783 294 USD.

80,4% de ce budget seront mobilisés localement et 19,6% d’apports extérieurs.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner