RDC: l’armée affirme avoir réduit la capacité de nuisance des groupes armés

Le général Kasonga de Fardc le 05/08/2013 à Kinshasa, lors d’une cérémonie officielle organisée par le ministère du genre en collaboration avec Onu femme. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont sensiblement réduit la capacité de nuisance des groupes armés opérant dans la partie Est du pays, a déclaré jeudi 29 octobre le porte-parole de l’armée, le général Léon Kasonga. Il réagissait au rapport d’experts de l’ONU sur la RDC transmis le 16 octobre dernier au président du Conseil de sécurité des Nations unies.

Ce document indiquait que les capacités militaires des FDLR restaient jusqu’ici intactes malgré les opérations menées depuis janvier par l’armée congolaise contre les rebelles rwandais des FDLR.

Le général Kasonga affirme que depuis le début des opérations militaires intervenues après la sensibilisation des rebelles rwandais les invitant à un désarmement volontaire, les FDLR ont enregistré des pertes énormes dans leurs rangs.

«Les preuves sont là sur le terrain nous avons neutralisé 957 FDLR sur les 1200 que nous sommes censés combattre et neutralisé dans notre pays», a déclaré le général Kasonga, ajoutant que les chiffres que livrent les FARDC sont réels et vérifiables.

Les FARDC ont officiellement lancé le 28 janvier dernier des opérations contre les FDLR, sans la Monusco, qui devrait au départ, accompagner l’armée congolaise.

Les experts de l’ONU ont aussi affirmé que les opérations menées contre les groupes armés, entre autres les ADF dans la région de Beni, n’ont connu qu’un succès limité et n’ont pas permis de démanteler les groupes visés.

(Re)lire: RDC: les capacités militaires des FDLR sont intactes, selon le Groupe d’experts de l’ONU

350 à 450 civils ont été tués à Beni entre octobre 2014 et juin 2015, dans au moins 50 attaques distinctes, selon le rapport des experts de l’ONU.

A ce sujet, le général Léon Kasonga explique :

« Les FARDC ont une ascendance avérée sur toutes les forces négatives. Aujourd’hui plus au moins 150 [ADF] ont été neutralisés. Et quand on dit, je n’aimerai pas qu’il y ait polémique là-dessus, disant qu’on a rien fait, la population apprécie ce que nous faisons, la société apprécie ce qui se passe sur terrain », a poursuivi le général Léon Kasonga.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner