RDC: la MP veut récupérer le poste de questeur de la Ceni occupé par un membre du MSR

Ramazani Shadary le 9/06/2015 au Palais de la Nation à Kinshasa lors des consultations. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Dans une interview accordée à Radio Okapi, le député Emmanuel Shadary, président du groupe parlementaire du PPRD, a déclaré qu’à l’issue d’une réunion de son bureau politique mercredi, la Majorité présidentielle a décidé de récupérer le quota qui lui revient à la Commission électorale nationale indépendante (Ceni). Il a évoqué le poste de questeur occupé jusque-là par un membre du Mouvement social pour le rénouveau (MSR), un parti exclu de la MP.

Emmanuel Shadary a annoncé que l’Assemblé nationale devrait procéder à l’entérinement d’un autre candidat à la questure de la commission électorale. Un poste occupé jusque-là par Chantal Ngoy, un membre du MSR. Ce parti, qui a été exclu de la Majorité présidentielle, est désormais dans l’opposition.

Le président du groupe parlementaire du PPRD a rappelé que, lors de la constitution du bureau de la Ceni, les postes avaient été repartis à trois composantes.

«La société civile a eu trois membres, la majorité six membres et l’opposition que membres », a-t-il détaillé.

Selon Emmanuel Shadary, la questeur de la commission électorale nationale indépendante fait partie des personnalités désignées par la majorité pour faire partie du bureau de cette institution.  

«Aujourd’hui, c’est clair. Le MSR dit qu’il est dans l’opposition. Par voie de conséquence, Madame la questeur doit tirer toutes les conséquences. C’est ainsi qu’à la réunion d’hier, le bureau politique de la majorité a repris son poste et va proposer à l’Assemblée nationale un autre questeur ou une autre questeur », a-t-il poursuivi.

Interrogé sur la légalité de cette démarche, il estime que sa famille politique a « respecté les règles de jeu contenues dans la loi portant organisation et fonctionnement de la Ceni».

Au sujet de l’indépendance de la commission électorale, Emmanuel Shadary affirme qu’elle prévaut dans le traitement des dossiers à caractère électoral. «Là, on dit qu’elle doit agir de manière indépendante », a-t-il souligné.

Norbert Basengezi pour succéder à André Pungwe

Mais au sujet de la composition de la Ceni, le député PPRD explique que cette question relève des composantes.

Par ailleurs, Emmanuel Shadari a fait savoir que la majorité présidentielle avait choisi Norbert Basengezi Kantitima pour occuper le poste de vice-président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), après la démission d’André Pungwe.

A en croire la même source, le nom de Norbert Basengezi sera présenté à la prochaine plénière de la chambre basse du Parlement pour entérinement.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner