Matadi : les agents de la SCTP en grève

Port de Matadi. Ph Don John Bompengo

Les agents de la société commerciale de transport et des ports (SCTP) ex-Onatra ont déclenché mercredi 11 novembre dans la ville de Matadi un mouvement de  grève. Ils dénoncent le désengagement du gouvernement dans les entreprises publiques notamment la SCTP et pointent du doigt la volonté du gouvernement de vouloir vendre cette entreprise publique.

«Le désengagement du gouvernement des entreprises est une fuite de responsabilité » est un des messages visibles sur les calicots à l’entrée principale du port international de Matadi par les grévistes.

Près d’un millier d’agents de la SCPT, de la DGDA, de l’OCC, la quarantaine animale et végétale ainsi que les déclarants en douane n’ont pas accédé aux installations du port, rapportent les témoins.

Ce mouvement a aussi ralenti d’autres activités connexes parce que la vie économique de la  ville de Matadi est centrée sur les activités du port.

Une délégation syndicale de la SCPT serait en pourparlers  avec le ministère provincial des transports.

Les agents de la SCPT obéissent à la consigne de grève lancée par la délégation syndicale nationale et s’en remettent à elle pour suspendre ou lever la grève. L’on ne dispose pas pour le moment, des informations qui peuvent indiquer si ce mouvement de grève est observé dans d’autres installations portuaires de Kongo Central telles que Boma et Banana.

Les travailleurs de la Société commerciale de transports et des ports (SCTP, ex-Onatra) avaient, au cours de l’assemblée générale tenue le 23 octobre opté pour une réforme de cette société et s’opposaient à son démembrement, tel que l’envisage le Gouvernement.

Cette assemblée était intervenue après la réunion de discussion, la veille, entre le banc syndical de la SCTP et les cabinets du Premier ministre et du ministre de Portefeuille ainsi que les experts du Comité de pilotage de la réforme des entreprises publiques (Copirep).

La réunion avait porté sur l’appel d’offre lancé le 7 octobre par le Gouvernement pour la privatisation des ports de Boma, de Matadi, de Kinshasa et du chemin de fer Matadi-Kinshasa. Le syndicat avait exigé que l’appel d’offre de la mise en concession intégrée de la SCPT soit annulé. La non prise en compte de cette revendication est à la base de ce mouvement de grève.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (86)
Ebola (84)
RDC (74)
Elections (67)
élection (63)
FARDC (48)
Beni (45)
Monusco (42)
Opposition (33)
ADF (32)
FCC (28)
Vclub (26)
Caf (23)
Léopards (20)
Linafoot (20)
Mazembe (19)