Rutshuru : cinq présumés criminels jugés en chambre foraine à Nyamilima

Des enfants de Rutshuru (Nord-Kivu) après que les FARDC ont libéré ce territoire de l'occupation des rebelles du M23 (Mercredi 13 novembre 2013).

Cinq présumés criminels comparaissent, depuis mardi 17 novembre, pour viol, assassinats, meurtre et détention illégale d’armes. Ils sont jugés au cours des audiences foraines qui se tiennent dans la cité de Nyamilima, en territoire de Rutshuru (Nord-Kivu).

Le tribunal militaire de garnison de Goma justifie le choix de ces agglomérations pour rapprocher les victimes de la justice.

D’après des témoins, une foule enthousiaste assiste à cette première audience publique qui se tient à la tribune de la cité de Nyamilima.

Tous les prévenus, reconnus par la population  comme  parmi les plus  dangereux  criminels de la région.

Les sources de la société civile locale, affirment que ces personnes, ont semé terreur et désolation depuis plusieurs années au sein de la population et parmi les voyageurs dans le secteur de Nyamilima notamment sur les axes Rutshuru-Nyamilima-Ishasha et Nyamilima-Nyanzale.

La société civile locale se félicite également du fait que ceux qui se croyaient intouchables aux yeux de la population, se trouvent confrontés à la justice.

Elle souhaite que le parquet militaire, enquête par la même occasion sur d’autres faits criminels commis dans la cité de Nyamilima les deux dernières années et dont les présumés auteurs restent jusque-là impunis.

Ces audiences sont appuyées par l’ONG Dynamique des Femmes Juristes du Nord-Kivu.

Elles vont se poursuivre dans les cités voisines de Nyanzale et Bunagana, affirment des sources concordantes.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner