Luzolo Bambi: « Faire de la lutte contre la corruption un combat vital »

Luzolo Bambi, conseiller spécial du Chef de l’Etat pour la lutte contre la corruption. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le Conseiller spécial du Chef de l’Etat congolais pour la lutte contre la corruption, le blanchiment des capitaux et la bonne gouvernance, Luzolo Bambi, estime qu’il faut faire de la lutte contre la corruption un combat vital pour tous.

Il l’a fait savoir mercredi 9 décembre à Kinshasa à l’occasion de la célébration de la journée internationale anti-corruption.

« C’est l’occasion de faire comprendre au peuple congolais l’importance de renoncer et de lutter contre la corruption au vu des dégâts que ce phénomène et ce fléau génèrent dans notre vie courante », a indiqué Luzolo Bambi.

Par ailleurs, l’ancien ministre de la Justice a plaidé pour que plus de moyens soient mobilisés pour la lutte contre la corruption.

« J’espère que la loi financière en chantier [2016] a consacré une part importante pour le financement de la politique nationale de lutte contre la corruption. Que le parlement, que le gouvernement prenne des dispositions de manière à mettre en place des moyens conséquents. Non seulement des moyens matériels mais des moyens humains », a-t-il souligné.  

Sur le classement de Transparency International sur la corruption publié en décembre 214, la RDC occupait la 154e place sur 174 pays répertoriés.

A (re)Lire: Corruption : la RDC classée 154e sur 174 pays par Transparency International

Plainte du chef de l’Etat

En juin dernier, le chef de l’Etat, Joseph Kabila, a déposé une plainte au Parquet général de la République contre inconnus pour corruption, détournements et blanchiment des capitaux. Une plainte remise au Parquet par Luzolo Bambi.

A (re)Lire: RDC : Joseph Kabila dépose sa première plainte contre la corruption au Parquet général

Interrogé sur les suites de cette plainte, le conseiller du chef de l’Etat répond qu’il appartient à la justice de faire son travail.

« Je fais mon travail, à la justice de faire aussi le sien », dit-il.

Il affirme, en outre, qu’il n’est pas nécessaire de rendre compte de toutes les actions menées par la justice au sujet de la lutte contre la corruption.

« Je constate et j’invite la population à constater que les enquêtes ont été ouvertes au niveau de la justice. Et la justice en toute indépendance aura à rendre compte à la population parce que la justice est rendue au nom et pour le compte du peuple. Il y a eu plusieurs autres actions, mais il n’est pas nécessaire que chaque fois qu’on travaille qu’on rende compte à l’opinion », déclare le conseiller du chef de l’Etat.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (62)
Elections (59)
Ebola (59)
RDC (55)
FARDC (54)
élection (47)
Monusco (46)
Beni (40)
ADF (37)
FCC (34)
Caf (28)
Opposition (26)
Vclub (24)
Léopards (20)
Linafoot (17)