Un Egyptien appelle les Congolais à capitaliser les idées nationalistes de Lumumba

Monument de Patrice Emery Lumumba (1925-1961) érigé sur le boulevard portant son nom devant l’échangeur de Lemba à Kinshasa-Limete. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Les Congolais commémorent dimanche 17 janvier, le 55ème  anniversaire de la mort du tout premier Premier ministre de la RDC, Patrice-Emery Lumumba. Il a été assassiné le 17 janvier 1961.  Déjà, la veille à Lubumbashi, Adad Adnan, un professeur de nationalité égyptienne, a appelé les Congolais de  se  servir des idées nationalistes de  Patrice Emery Lumumba  et  d’en  faire un  modèle  de leur  vie.
 
«Patrice  Emery Lumumba    est toujours  vivant  parmi nous   mais  ses idées  de  nationaliste  ne  sont  jamais  pratiquées  par  la majorité  des  congolais ». C’est le titre de la conférence  débat  organisée samedi à  Lubumbashi par  l’Egyptien Adad Adnan, professeur  émérite   de  la   faculté  des  lettres   de l’Université  de  Lubumbashi (Unilu).

Dans son  exposé,  il   a  fait savoir que de nombreux Congolais préfèrent  mieux rebaptiser  les rues, les avenues  et  certaines  bâtisses  du nom  de Lumumba  pour  justifier  sa  présence parmi eux. Mais  cela ne suffit  pas, a estimé  Adad Adnan, demandant  aux Congolais de  se  servir   des idées nationalistes de  Patrice Emery Lumumba  et  d’en  faire un  modèle  de leur  vie.
 
«Ce sont les étrangers qui sont venus assassiner Lumumba. Ce ne sont pas les Congolais qui l’ont assassiné. Et ce ne sont pas des Africains. Il avait un danger étranger qui a sollicité les autres à pouvoir venir se venger de lui», a expliqué Adad Adnan.
Il explique ce danger dans cet extrait sonore :

/sites/default/files/2016-01/17012016-p-f-lubumbashiconfadadlumumba.mp3
 
A Kinshasa, comme à d’habitude, les autorités et la population ont déposé des gerbes des fleurs devant la stèle de Lumumba sur la Place de l’Echangeur, dans la commune de Limete.
 
Procès Lumumba
 
Par ailleurs, beaucoup de Congolais attendent toujours l’ouverture du procès contre les présumés assassins de Patrice Lumumba. Willy Makiashi, du Parti Lumumbiste, souhaite que  le gouvernement de la République  s’y implique au-delà des efforts de la famille de Lumumba : 
 
«A ce moment, l’Etat congolais prendra ses responsabilités parce que c’est un héros national. Outre la plainte qui vient de la famille biologique, la famille nationale, le Parlement belge avait reconnu la responsabilité morale de la mort de Lumumba, les institutions américaines et d’autres. C’est un contentieux international. Donc, à tout moment, on pourra y revenir.»
 
Il fait la différence entre la famille biologique, la famille nationale «qui est régentée par le gouvernement de la République.» Et il faudra, selon lui, que l’opinion sache que Lumumba a été assassiné.
Willy Makiashi estime que Patrice Emery Lumumba est un martyr qui avait une mission d’affranchir le peuple congolais, en particulier, et africain, en général:
 
«Le sang de martyrs, lorsqu’il tombe, constitue une semence pour régénérer. Et quand il y a une semence, il faut s’attendre à une récolte. Quelle est cette récolte ? C’est la démocratie, la refondation de l’Etat congolais et le développement socio-économique du Congo en vue du bien-être de l’être congolais dans le concert des nations.»    
 
Une messe à  Mbuji-Mayi 

En vue de commémorer les 55 ans de l’assassinat du héros national, Patrice Emery Lumumba, un culte d’action de grâce a été organisé ce dimanche dans le temple de l’église centrale Kimbanguiste dans la commune de Bipemba. Les autorités politico administratives, celles de la police et des forces armées, aussi les forces vives y ont assisté.  

Les officiants ont parlé de cet évènement tragique à la lumière des saintes écritures. Ils ont, en substance, indiqué que lorsqu’un juste est assassiné, son sang crie vengeance. Et les auteurs de ce crime connaîtront à coup sûr, d’après eux, le sort de Caïn, selon le récit biblique contenu dans le livre de Genèse
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner