Général Jean Baillaud : «Nous ne sommes pas des observateurs, mais nous sommes des acteurs»

Le général Jean Baillaud, commandant intérimaire de la force de la Monusco à Kinshasa, le 06/05/2015 lors de la conférence de presse de l’Onu. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

«Nous ne sommes pas des observateurs, mais nous sommes des acteurs sur le terrain de lutte contre l’insécurité dans le Nord Kivu», a réagi  le Général Jean Baillaud,  commandant intérimaire de la Force de la Monusco, aux accusations des organisations de défense des droits de l’homme qui accusaient la Monusco d’observer impuissante les exactions des groupes armés.  
 
Le chef militaire rappelle les opérations menées, durant cette période, par la Monusco pour protéger les civils. 
 
«A la suite de l’attaque d’Eringeti, nous avons mené toute une série d’attaques très précises, très ciblées, qui ont coûté la vie à un certain nombre de combattants ADF et leurs chefs. Le 2, le 19 et les 24 décembre, nous avons mené des opérations offensives qui ont porté des fruits», argumente le général Baillaud.
 
Il reconnait néanmoins que ce n’est pas suffisant. Et promet que ces actions vont se poursuivre.
 
Le général Jean Baillaud répond aux questions de Christian Mapendano.

/sites/default/files/2016-01/220116-p-f-invite-jean_baillaud_web.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner