José Maria Aranaz : « Il y a augmentation dramatique des chiffres des violations des droits de l’homme »

José Maria Aranaz, directeur du Bureau conjoint des Nations Unies aux Droits de l’homme(BCNUDH) en RDC le 08/12/2015 à Kinshasa au studio de Radio Okapi/Ph. John Bompengo

«Il y a augmentation dramatique des chiffres des violations des droits de l’homme.  On a documenté sur toute l’étendue de la RDC 3 847 violations commises l’année passée, ce qui veut dire une augmentation de 64% en comparaison à l’année antérieure», a constaté José Maria Aranaz , directeur du Bureau Conjoint des Nations unies aux Droits de l’Homme (BCNUDH). Le BCNUDH a publié mercredi 27 janvier le rapport  annuel  de la situation des droits de l’homme en RDC en 2015.
Parmi les principales violations, José Maria Aranaz cite les violations aux droits à la vie, à l’intégrité publique, l’intégrité physique, à la liberté, aux  libertés politiques, à la propriété, aux droits des femmes et des enfants,...
Mais ce rapport mentionne aussi certaines avancées enregistrées par la RDC. « Il y a les efforts des autorités en matière d’éradication des violences sexuelles parmi les agents étatiques, il y a aussi des progrès législatifs, la formation de la commission nationale indépendante des droits de l’homme », renseigne le directeur du BCNUDH.
José Maria Aranaz, explique les grandes tendances de ce rapport dans cet entretien avec Honoré Misenga Kalala.

/sites/default/files/2016-01/jose_maria_aranaz-bcnudh_web.mp3

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner