Chan 2016-Finale: nouvel afflux de Congolais au Rwanda pour soutenir les Léopards

La liesse dans les rues de Kinshasa, capitale de la RDC après la victoire des Léopards sur les Amavubis du Rwanda, samedi 30 janvier à Kigali, lors du Chan 2016. Radio Okapi/Ph Caniche Mukongo.

De nouvelles vagues de Congolais ont traversé, samedi 6 février, la frontière de Ruzizi pour Kigali (Rwanda), où les Léopards de la RDC croisent les Aigles du Mali, en finale du Championnat d’Afrique des Nations (Chan 2016).

Cette rencontre est fixée au dimanche 7 février au stade Amahoro de Kigali.

A Bukavu (Sud-Kivu), un bon nombre d’initiatives tant publiques que privées ont été enregistrées pour faire traverser le plus de personnes qui désirent assister à ce grand évènement sportif.

Le gouvernement provincial du Sud-Kivu a mobilisé environ cinq bus de trente-deux places, pouvant amener cent cinquante personnes.

Ces bus quittent la ville de Bukavu ce dimanche dans la matinée à destination de Kigali. En plus, tous les membres du gouvernement provincial du Sud-Kivu et les députés provinciaux sont également appelés à aller  applaudir l’équipe nationale congolaise.

Parmi les initiatives privées, il y a celle de Monsieur Mudekereza Namegabe, président honoraire de la Fédération des entreprises du Congo (Fec) au Sud-Kivu.

Il se propose de prendre en charge les frais de voyage, les billets d’entrée au stade et le laissez-passer pour plus d’une cinquantaine de personnes.

Des initiatives pareilles sont visibles à divers niveaux de responsabilités. A l’exemple de la société civile sous noyau d’Ibanda, à Bukavu qui a sensibilisé ses membres et qui se sont cotisés pour ne pas manquer au match RDC-Mali.

Pour sa part, le staff national de la Monusco, à Bukavu ne veut pas également rater cette dernière rencontre du Chan 2016. Une cinquantaine d’agents de la mission onusienne ont  pris, depuis samedi matin, la route de Kigali.

Ambiance pareille à Goma

A un jour de la finale du Chan entre la RDC et le Mali, de longues files de supporters congolais continuent à traverser la frontière rwandaise pour participer à ce grand rendez-vous sportif au stade Amahoro de Kigali.

Un reporter de Radio Okapi affirme avoir vu une marée humaine à la Grande barrière, frontalière avec le Gisenyi (Rwanda): Jeunes, femmes et hommes, femmes, vêtus en vareuses portant les couleurs nationales.

Tous  en longues files et leurs sacs en bandoulière se bousculaient devant  les trois guichets ouverts par la Direction générale de Migrations (DGM) pour la circonstance.

«Je ne veux pas rater le bus qui part de Gisenyi  à Kigali vers 17 heures», s’exclament quelques supporters rencontrés juste avant la traversé.

Au centre-ville de Goma, tout vibre  au rythme du Chan 2016.  La plupart des motards, des taximen portent soit des vareuses des Léopards, soit de drapelets aux couleurs nationales.

Dans les grands ronds-points comme BDGL, Signeurs et Tshukudu, on peut apercevoir des personnes entièrement décorés aux couleurs des Léopards, mais également de banderoles où l’on peut lire: «La coupe va venir au Congo, bonne chance aux léopards, nous soutenons notre équipe».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner