Martin Fayulu exige la restitution des biens confisqués lors de son arrestation

Martin Fayulu. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Les avocats du député national Martin Fayulu, président du parti politique de l’opposition Engagement pour la citoyenneté et le développement  (Ecidé), exige la restitution de tous les biens de leur client confisqués par les services des renseignements militaires, ex-Détection militaire des activités anti-patrie (Demiap). L’opposant a été arrêté dimanche 14 février devant le siège de son parti à Kinshasa avant d’être relâché quelques heures après.
 
« Vers 21heures, on va lui accorder la liberté en confisquant sa Jeep, ses carnets de chèque, une somme de 670 dollars, quelques autres objets qu’il détenait », affirme Me Jean-Marie Kabengela, un avocat du député.  
 
Les avocats de M. Fayulu dénoncent également le mauvais traitement qui aurait été infligé à son client par des militaires. Ils estiment en outre que les militaires n’avaient pas la compétence d’arrêter le député qui jouit d’une immunité parlementaire.
 
Vous pouvez écouter les explications de Me Kabengela.

/sites/default/files/2016-02/15022016-a-f-journalfrancaismidi-00_web_0.mp3
 
Martin Fayulu a été arrêté dimanche en début d’après-midi puis libéré dans la soirée. Joint par Radio Okapi après sa libération, l’opposant a dit ignorer jusqu’à présent les raisons de son « enlèvement ».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner