Kinshasa: Jean-Claude Muyambo porte plainte contre 4 magistrats

Jean-Claude Muyambo, président de Scode. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Quatre magistrats du ministère public sont pris à partie par un ancien bâtonnier et avocat au Barreau de Lubumbashi, Jean-Claude Muyambo, toujours en détention préventive à Kinshasa pour stellionat. Ce dernier les accuse de le maintenir en détention alors que son «dossier est vide », selon son avocat.  La cause a été prise en délibéré vendredi 26 février et l’arrêt de la Cour suprême de justice sera rendu après avis du Procureur général de la République.

Jean-Claude Muyambo, président du parti d’opposition politique Scode a traduit quatre magistrats en justice pour dol (ou une faute intentionnelle). Il s’agit de Cécile Kiala, procureure générale près la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe et son substitut ainsi que du procureur général près la Cour d’appel de Lubumbashi et son substitut, qui ont comparu vendredi devant la Cour suprême de justice.

L’avocat de M. Muyambo, Baupol Mupemba, dénonce le comportement répréhensible de ces magistrats:

«Jusqu’à ce jour, au dossier du bâtonnier Muyambo, il ne git pas de preuves qu’il a été auteur direct ou indirect de la commission de ces infractions. Alors, nous avons fustigé le mauvais comportement des magistrats, qui, malgré qu’ils ont vu qu’il n’y avait pas d’éléments qui condamnaient le bâtonnier Muyambo, l’ont quand même détenu en prison jusqu’à ce jour.»

Dans cet extrait sonore, Me Baupol Mupemba affirme que le rapport d’une commission rogatoire a prouvé que « tous les immeubles pour lesquels le bâtonnier est accusé de stellionat ne sont pas des immeubles que [celui-ci] a vendus»:

/sites/default/files/2016-02/05._270216-p-f-kinmebaupolaffmuyambo.mp3

Pour le conseil des magistrats pris à partie, Willy Wenga, il n’existe pas de dol.

«Moi, je pense que les magistrats qui sont poursuivis ne peuvent avoir d’autres moyen de défense que de dire qu’ils ont fait leur travail », a-t-il affirmé.

Maître Willy Wenga a plaidé pour l’irrecevabilité de la requête de Muyambo, qu’il a qualifiée d’«infondée quant au contenu et à la forme.»

/sites/default/files/2016-02/270216-p-f-kinmewillywengaaffmuyambo.mp3

En détention à la prison centrale de Makala à Kinshasa depuis le 20 janvier 2015, Jean-Claude Muyambo est accusé de stellionat, manœuvre frauduleuse consistant à vendre un bien dont on sait ne pas être propriétaire, dans un dossier judiciaire de son client par le parquet de Lubumbashi.

Sa demande d’évacuation médicale pour se faire soigner à l’étranger a été maintes fois rejetée, de même que sa demande de liberté provisoire.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner