CPI: «L’affaire Bemba est strictement judiciaire», affirme Patrick Tshibuyi

L'ancien vice-président de la RDC, Jean-Pierre Bemba, lors de l'ouverture de son procès pour subordination de témoins le 29 septembre 2015 à la CPI. (Photo CPI)

« L’affaire opposant le procureur à Jean-Pierre Bemba est une affaire strictement judiciaire, au même titre que toutes les autres affaires que nous connaissons devant la CPI », déclare Patrick Tshibuyi,  chargé de la sensibilisation au bureau extérieur de la Cour pénale internationale(CPI) à Kinshasa. Il est l’invité de Radio Okapi.   La CPI doit rendre son verdict le 21 mars prochain dans le cadre du procès le procureur contre Jean-Pierre Bemba, concernant les crimes qu’auraient commis ses anciens soldats en Centrafrique entre 2002 et 2003.

« Jusqu’au moment où nous parlons, personne au niveau de la Cour pénale internationale, ni le procureur général, ni le président de la CPI encore moins les avocats de Jean Pierre Bemba, il n’y a que les trois juges de la CPI qui savent quelle est la décision qui sera rendue le 21 mars », fait savoir Patrick Tshibuyi.

Il insiste sur le caractère apolitique de ce procès. « Il n’y a aucun intérêt politique, aucune main basse de la part de la CPI dans ce dossier spécifique. Les juges sont indépendants  et ne reçoivent aucune injonction du gouvernement, de l’assemblée générale des Nations unies, même de la présidence de la CPI », assure-t-il.

Patrick Tshibuyi répond aux questions de Jeef Ngoy.

/sites/default/files/2016-03/180316-p-f-kinshasainvitecpipatricktshibuyi_web.mp3

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner