Bruno Bouchardy : «La RDC ne sera jamais complétement débarrassée des résidus explosifs de guerre»

Des explosifs dans un dépôt d’armes à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

«La RDC ne sera jamais complétement débarrassée des résidus explosifs de guerre. Tout territoire qui a été le théâtre des conflits connait, même des dizaines et des centaines d’années après, des résurgences de ces munitions», affirme Bruno Bouchardy, coordonnateur régional du programme UNMASS/RDC.
 
L’objectif véritable, selon lui, est que ces résidus explosifs de guerre, là où ils se trouvent, ne représentent plus un danger pour les communautés. Cela permettrait aux communautés de vivre et se développer tout en ayant cette présence des résidus de guerre.
 
Selon Bruno Bouchardy, l’essentiel des opérations en 2015 pour la RDC se sont déroulées à l’est de la RDC que ce soit dans les deux Kivu, dans l’ancienne province Orientale, dans la région du Katanga et dans le nord de l’ancienne Province de l’Equateur.
Il indique que la structure qu’il dirige travaille pour réduire les risques pour la population.
 
«Nous collaborons avec la PNC pour élaborer un plan national de gestion des armes et de munitions, plan dans le cadre duquel  on a déjà commencé à développer l’amélioration d’infrastructures de stockage, la formation des spécialistes pour la gestion des armes et des munitions et à développer des procédures standard qui soient conformes aux standards internationaux. Tout cela dans le cadre de l’appropriation nationale de cette gestion», révèle-t-il.
 
Bruno Bouchardy s’entretient avec Jean-Pierre Elali Ikoko.

/sites/default/files/2016-04/04042016-kin_invite_du_jour-00_web_bon.mp3

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner