Kinshasa : USAID lance un programme de lutte contre la mortalité maternelle et infantile

Des femmes et leurs enfants le 31/05/2013 à Kinshasa, lors de la cérémonie de lancement officiel du cadre d’accélération de la réduction de la mortalité de la mère et de l’enfant en RDC. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

L’Agence américaine pour le développement internationale (USAID) a lancé mercredi 13 avril à Kinshasa le programme «survie de la mère et de l’enfant ». Ce projet s’inscrit dans le cadre des efforts de l’agence pour lutter contre la mortalité maternelle et infantile en République démocratique du Congo (RDC).

Pour exécuter efficacement ce programme, l’USAID compte collaborer avec des organisations locales dont la société des pédiatres de la RDC.  

Selon le président intérimaire de cette organisation des pédiatres, le Dr Luc Kamanga, la RDC est le deuxième pays africain après le Nigeria, où le taux de mortalité infantile est élevé.

« La RDC est parmi les pays ou les nouveaux nés meurent le plus. Nous sommes 2eme en Afrique après le Nigeria et parmi les 10 pays au monde dont la mortalité néonatale constitue environ 50 % de toute la mortalité», a-t-il fait savoir.

Selon une enquête EDS réalisée en 2013, 104 000 enfants en RDC meurent avant d’atteindre leur 5e anniversaire et 600 mères sur 100 000 habitants meurent au moment de l’accouchement en RDC, renseigne le Dr Luc Kamanga.

Le programme « survie de la mère et de l’enfant » vient donc renforcer l’action de la lutte contre la mortalité de ces deux catégories cibles en facilitant notamment l’accès équitable aux soins de santé aux femmes et aux enfants, souligne l’USAID.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner