Elections : le gouvernement vise à proroger de manière illégitime le mandat du chef de l’Etat, selon Jacques Djoli

Jacques Djoli. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Invité de Radio Okapi mercredi 20 avril, le sénateur de l’opposition Jacques Djoli accuse le gouvernement de favoriser le glissement du mandat du chef de l’Etat.

«La lecture du jeu politique démontre qu’il y a une manifeste volonté du gouvernement d’organiser l’absence de moyens pour proroger de manière illégitime le mandat du chef de l’Etat. Pour constater cette mauvaise foi, il faut se demander où sont partis les allocations budgétaires prévues pour organiser les élections», a-t-il dénoncé.

Pour Jacques Djoli, la volonté manifeste du gouvernement de bloquer les institutions «peut être qualifiée d’un acte de haute trahison».

Il estime par ailleurs qu’il ne faut pas profiter  de la situation des sénateurs, en fonction depuis 2006, pour consacrer le glissement du mandat du chef de l'Etat.

Jacques Djoli s’entretient avec Jeef Ngoy:

/sites/default/files/2016-04/200416-p-f-kininviteprofjacquesdjoli.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires