Division I: le gagnant du match VClub-Mazembe passera en tête du classement

Les joueurs de V.club en train de contester le deuxième but de Mazembe lors du match de la 7éme journée de la Division I le 28 avril 2012 (Photo tpmazembe.com)

VClub-Mazembe, c’est le choc de la rencontre remise de la 2e journée du championnat de la Division I qui se joue mercredi 27 avril au stade des Martyrs à Kinshasa.

Au-delà du prestige qui entoure ce duel, un autre enjeu est la première place du classement de la phase de play-off de la Ligue nationale de football (Linafoot).

Avec 10 points pour quatre sorties chacun, le vainqueur de ce classico occupera 13 points et prendra provisoirement la tête du classement du championnat national.

Cette place est pour l’instant occupée par SM Sanga Balende avec 13 unités pour six matches disputés.

Les Dauphins noirs de Kinshasa, qualifiés pour les quarts de finale de la Ligue des champions de la CAF, veulent à tout prix gagner ce match et prendre une bonne option de conserver leur titre.

Même avec un effectif amputé de ses nombreuses stars: Héritier Luvumbu, Nelson Munganga et Mabele Bawaka (tous blessés) et Emmanuel Ngudikama, suspendu préventivement par la Confédération africaine de football (CAF) pour dopage, Florent Ibenge semble avoir des arguments pour faire plier son adversaire du jour.

Du côté du TP. Mazembe, Joel Kimwaki et ses coéquipiers qui n’ont plus perdu à Kinshasa devant VClub depuis 2010, veulent garder intact leur brevet d’invincibilité.

L’entraineur de Corbeaux lushois, Hubert Velud peut compter sur un effectif au grand complet.

Depuis près de cinq ans, Vclub et Mazembe se départagent la première place du championnat national.

Par ailleurs, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Denis Kambayi Chibumbu a plaidé pour que cette rencontre se déroule en toute sérénité et sécurité.

«S’il y a des clubs ou des organisateurs qui ne vont se mettre au pas par rapport à la paix, on va arrêter. Le gouvernement donne la délégation de pouvoir pour l’organisation des compétitions à la FECOFA qui a ses structures. Je suis convaincu qu’en toute responsabilité, chacun va jouer sa partition pour que tout se passe dans la paix», a-t-il souligné.

Denis Kambayi a recommandé aux athlètes, dirigeants sportifs ainsi que les spectateurs à faire preuve de fair-play.​

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner