La Prospérité: «Comité Préparatoire du Dialogue. Opposition : Steve Mbikayi lance une mise en garde à l’UDPS!»

Steve Mbikayi, Président National du PT et député national, le 17/02/2012. Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA

Le bras de fer entre l’UDPS et  la Plate-forme politique La Nouvelle Classe Politique et Sociale de Steve Mbikayi sur la désignation des délégués de l’opposition au comité préparatoire du dialogue, la réplique du premier ministre Matata Ponyo aux questions des députés et le rapatriement de la dépouille mortelle de Papa Wemba  font l’objet des commentaires des journaux parus vendredi 29 avril à Kinshasa.

Dans un communiqué de presse rédigé à la main et remis aux journalistes convoqués pour la circonstance, le Porte-parole de la Nouvelle Classe Politique et Sociale, Steve Mbikayi, a soutenu que le Comité Préparatoire et le Dialogue ne sont pas une affaire d’un parti politique qui s’attribue le droit de régner sur les autres, rapporte La Prospérité.

A en croire Steve Mbikayi, l’UDPS aurait pris la décision d’écarter les partis qui soutiennent la transition politique dirigée par le Président Joseph Kabila, ajoute le quotidien qui s’appuie sur ce communiqué de presse. Selon Steve Mbikayi, l’UDPS envisage de façon voilée une transition politique qui serait dirigée par Etienne Tshisekedi, son Président national. Autrement dit, précise le député, pour prétendre figurer parmi les 12 délégués de l’opposition au Comité Préparatoire, les autres partis sont obligés de s’aligner sur ses positions. Ce que refuse d’accepter Steve Mbikayi qui menace d’amener l’Opposition Citoyenne au Dialogue en délégation indépendante, estimant qu’il doit aller à ce forum sans être sous la coupe d’un autre parti politique.

L’Avenir  qui commente  également ce communiqué de la Nouvelle Classe Politique et Sociale, voit dans cette sortie médiatique de Steve Mbikayi la preuve qu’il n’y aura jamais unanimité au sein de  l’opposition. Le journal évoque pour sa défense un autre fait, celui d’un cadre de l’UNC qui s’est vivement attaqué à Moïse Katumbi, candidat choisi par le G7 à la présidentielle 2016, sur ses origines politiques, sans pour autant s’intéresser à elles de son président, Vital Kamerhe.  Le quotidien espère néanmoins que cette déclaration de Stève Mbikayi va obliger la convocation d’un mini-dialogue au sein de l’opposition, pour calmer cette tension qui, estime le journal, risque de perturber non seulement la publication du Comité préparatoire, mais aussi les conclusions issues du dialogue.  

Dans un autre registre, Forum des As rapporte que c’est ce vendredi qu’interviendra l’épilogue de la question orale avec débat du député UNC Crispin Mbindule au premier ministre Matata Ponyo.

Tel un accusé, Matata Ponyo devra répondre aux questions et autres observations exprimées par les députés, précise le quotidien qui rappelle qu’à la suite du grand oral de Matata Ponyo mercredi dernier, l’on a assisté à une descente en flammes de l’action gouvernementale. Et les députés tant de la Majorité que de l’opposition s’y sont adonnés comme à cœur joie, constate le journal qui se demande si les attaques, les critiques, mieux la négation de l’action de l’exécutif constatés mercredi dernier sont dirigées uniquement contre le Premier ministre lorsque l’on sait que le chef du gouvernement met en œuvre le programme du chef de l’Etat.

Le quotidien voit déjà dans la séance plénière de ce vendredi, une tribune et donc une vitrine à tous ceux qui ne voient même pas le verre à moitié vide. Mais totalement vide dans l’action du gouvernement.

Le rapatriement de la dépouille de l’artiste musicien Papa Wemba décédé dimanche à Abidjan intéresse également la presse kinoise de  ce vendredi.

Le Phare renseigne que la dépouille mortelle de l’artiste-musicien Papa Wemba, décédé le dimanche 24 avril 2016 en plein concert à Abidjan, a été ramenée à Kinshasa  jeudi 28 avril 2016 dans la matinée, à bord d’un avion spécial de Congo Airways affrété par le gouvernement congolais.

A la tête du comité d’accueil positionné à l’aéroport international de N’Djili se trouvaient le président de l’Assemblée Nationale, Aubin Minaku, et le Premier ministre, Augustin Matata Ponyo, fait savoir le quotidien. Aussitôt après le cérémonial d’accueil, le cortège funèbre s’est ébranlé vers le cœur de la ville, avec pour point de chute la morgue de l’Hôpital du Cinquantenaire, dans la commune de Kasa-Vubu.

Des messages d’adieu et d’hommage, portés par des calicots ou des panneaux géants, et illustrés par les images de l’artiste, étaient placés dans pratiquement tous les carrefours de Mikondo, Masina, Kingasani/Terminus, Kingasani/Pascal, Marché de la Liberté, Couloir Kimbuta, N’Djili quartier 1, Debonhomme, Pont Matete, Echangeur de Limete, Limete 7eme Rue, Quartier 20 mai, Matonge, Kasa-Vubu (axeTriomphal), Palais du peuple,  rapporte le quotidien qui titre en manchette : « Retour de Papa Wemba : Kinshasa inconsolable ».

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner