Sud-Kivu: l’ONG LPD dénonce des arrangements à l’amiable dans les affaires de viol

Plateau d'Itombwe, près d'Uvira, Sud Kivu, 2006.

L’ONG Local Protection Community (LPC) dénonce les arrangements à l’amiable entre des personnes accusées de viol et les familles des victimes. Selon cette ONG, ces arrangements à l’amiable qui empêchent aux organisations de lutte contre les violences sexuelles de saisir la justice à Kavumu (Sud-Kivu) pour 33 cas de viol recensés.
 
Le coordinateur adjoint de LPC, Jean-Baptiste Mushagalusa, accuse le sous-commissariat de la police à Chifunzi d’encourager ces types d’arrangement entre les familles des victimes et celles des auteurs de viol.
 
Il révèle également que tous ces cas de viol sont commis par des jeunes de la région et pas par des miliciens Raia Mutomboki.
 
Des responsables de la police ont promis d’enquêter sur ces allégations.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (86)
Ebola (84)
RDC (74)
Elections (67)
élection (63)
FARDC (48)
Beni (45)
Monusco (42)
Opposition (33)
ADF (32)
FCC (28)
Vclub (26)
Caf (23)
Léopards (20)
Linafoot (20)
Mazembe (19)