Nord-Kivu: les militants de Lucha libérés

Sit-in des militants de la LUCHA devant le Quartier général de la MONUSCO à Goma, pour protester contre les massacres de Beni. Samedi 14 mai 2016. Photo Monusco/Toussnel Chery.

Les cinq militants de la Lutte pour le changement (Lucha) arrêtés samedi 14 mai à Goma dans le Nord-Kivu ont été libérés le même jour dans la soirée, ont confirmé les membres de ce mouvement citoyen.

Ces jeunes de la Lucha étaient interpellés par la police alors qu’ils observaient un sit-in devant le quartier général de la Monusco à Goma. Ils manifestaient pacifiquement pour dénoncer aux massacres et tueries dans le territoire de Beni.

Les mêmes sources ont indiqué que la libération de ces activistes de Lucha s’est faite sans condition.

Mardi 15 mars, dix-huit militants de Lucha avaient été interpellés au cours d’une marche pacifique organisée pour demander la libération de leurs camarades, Fred Bauma et Yves Makwambala, emprisonnés depuis plus d’une année à Kinshasa.

Leur arrestation est intervenue un mois après la condamnation  des six autres jeunes membres de la Lucha par le tribunal de grande instance de Goma  à deux ans de servitude pénale pour «désobéissance à l’autorité».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner