CI : Simone Gbagbo devant les juges

Le procès de l'épouse de l'ancien président Laurent Gbagbo doit s'ouvrir mardi à Abidjan.

Elle est accusée de crimes contre l'humanité commis lors de la crise post-électorale de 2010-2011.

L’ancienne première dame avait été déjà condamnée à 20 ans de prison en 2015 par la justice ivoirienne pour atteinte à l'autorité de l'Etat.

La Fidh, mouvement ivoirien des droits humains, la ligue ivoirienne des droits de l'homme (Lidho), parties civiles, boycottent ce procès.

Ces groupes qui représentent des centaines de victimes estiment que ce procès ne réunit pas les conditions d'une justice équitable.

Maitre Affousiata Bamba Lamine, porte-parole du gouvernement ivoirien, demande de "laisser la justice faire son travail".

Lire la suite sur le site Internet de notre partenaire la BBC.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner