Centrafrique: Un chef de police épinglé

Human Rights Wach (HRW) a indiqué lundi qu’au moins 18 personnes ont été exécutées "illégalement" par une unité de police en Centrafrique entre avril 2015 et mars 2016.

L'ONG accuse l'ex-directeur de l'Office central de répression du banditisme (OCRB), Robert Yékoua-Ketté, d'avoir personnellement mené une exécution et d'en avoir ordonné cinq autres.

HRW explique que ses "chercheurs ont documenté 18 incidents d'exécutions par l'OCRB et ont reçu des informations crédibles concernant 12 autres personnes tuées de manière semblable entre avril 2015 et mars 2016".

Elle a évoqué notamment le cas d’une jeune victime dont elle a publié la photo.

Dans son rapport, HRW, Samson Ndakouzou, un garçon de 14 ans, " avait été emmené avec une autre victime sur un terrain vague où les hommes de Yékoua-Ketté lui ont tiré une balle dans le dos et à la gorge alors qu'il avait les mains liées dans le dos".

HWR suggère aux autorités centrafricaines de le traduire en justice.

Lire la suite sur le site Internet de notre partenaire, la BBC.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner