Nigeria : une enquête sur les équipements militaires

La justice nigériane a ouvert une enquête visant une cinquantaine de personnes, à la suite d’"irrégularités" liées à des contrats de livraison d’équipements militaires.

L’enquête porte sur le détournement présumé de milliards de dollars, qui étaient destinés au financement de la lutte contre le groupe islamiste Boko Haram.

Le président du Nigeria, Muhammadu Buhari, a demandé aux autorités judiciaires de situer les responsabilités des personnes mises en cause dans cette affaire.

Deux anciens chefs de l’armée nigériane, les généraux Azubuike Ihejirika et Kenneth Minimah, font partie de ceux qui sont visés par les enquêteurs.

Trois sociétés de distribution d’équipements militaires auraient délivré seulement le tiers de la marchandise achetée par l’Etat du Nigeria, selon un correspondant de la BBC à Abuja.

Des bateaux et des ambulances font partie des équipements présumés détournés.

Des pièces détachées de véhicules blindés ne sont pas encore livrées, 5 ans après que la commande a été faite, alors qu’elles devaient parvenir à l’armée dans un délai de 3 mois.

Lire la suite de l’article sur le site Internet de notre partenaire la BBC.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner