Le Burundi refuse l'envoi d'une force de l'ONU

Le gouvernement burundais a refusé l'envoi sur son territoire d'une force de police de l'ONU.

Une résolution adoptée vendredi dernier prévoit le déploiement de 228 policiers pour tenter de ramener au Burundi le calme et de faire respecter les droits de l'Homme.

Dans un communiqué, le porte-parole du gouvernement a déclaré que le Burundi "rejette toute disposition de la résolution en rapport avec l'envoi d'une force quelconque sur son territoire.

Philippe Nzobonariba a dénoncé la résolution qui, selon lui, a été prise "en violation des règles élémentaires régissant la famille des Nations unies et surtout violant la souveraineté de son territoire."

Samedi dernier, plusieurs milliers de manifestants avaient battu le pavé à Bujumbura pour dénoncer la résolution onusienne.

Par ailleurs M. Nzabonariba a souligné que le Burundi est prêt à accueillir les 100 observateurs et 100 experts militaires qui devaient être déployés par l'Union africaine.

Le déploiement d'une force de l'ONU requiert l'accord préalable du pays hôte.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner