Massacre de Beni: le gouvernement décrète trois jours de deuil national

Les internautes alertent sur les massacres continuels des civils dans le territoire de Beni, province du Nord-Kivu (Mai 2016). Photo Droits Tiers

Plusieurs dizaines de personnes ont été massacrées le samedi 13 août à Beni au Nord-Kivu  au cours d’une nouvelle attaque attribuée aux rebelles ougandais des ADF.

En réaction, les autorités congolaises décrètent un deuil national de 3 jours à partir de ce lundi. Elles annoncent que les opérations militaires se poursuivent afin de mettre hors d’état de nuire ces combattants qui, selon le gouvernement, constituent un groupe islamiste.

Comment analyser ce nouveau massacre à Beni ?

Participent au débat de ce soir :

-Nyonyi Bwanakawa, Maire de la ville de Beni au Nord-Kivu.

-Professeur Arsène Mwaka, Député national élu de Beni-Ville au Nord-Kivu. Il est cadre du parti politique Dcf/N, parti de l’opposition

-Didier Bitaki, Spécialiste en droit international et expert en question des groupes armés.

Pour réagir à cette émission :

Ecrivez-nous à [email protected] ou laissez-nous votre commentaire ici

N’oubliez pas de joindre à tous vos messages un numéro de téléphone (+ le préfixe du pays où vous résidez) pour que nous puissions vous rappeler en cas de besoin.

Appelez-nous au numéro (+243) 818906488

Envoyez-nous un SMS au (+243) 817788166 

Pour réécouter cette émission, veuillez cliquer ici :

/sites/default/files/2016-08/150816-a-f-nouveau_massacre_beni-00_.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner