Joseph Kabila à LUCHA : « La responsabilité de changement de ce pays appartient à la jeunesse »

 

Un agent de la MONUSCO en train de filmer le sit-in des militants de la LUCHA devant le Quartier général de la MONUSCO à Goma, pour protester contre les massacres de Beni. Samedi 14 mai 2016. Photo Monusco/Toussnel Chery.

Ghislain Kasereka, l’un des 47 jeunes du mouvement citoyen Lutte pour le Changement (LUCHA) reçus jeudi 18 août à Goma par Joseph Kabila révèle que pour le président de la RDC, la jeunesse doit incarner la responsabilité du changement de ce pays.
 
« Si le président Joseph Kabila prend deux heures sur son agenda pour recevoir, cela signifie qu’il nous reconnait, il sait bien que nous sommes des citoyens et nous devons participer à la gestion de ce pays. A tout moment il répétait que ce pays nous appartient à tous  et la responsabilité du changement de ce pays appartient à nous, la jeunesse de la RDC », rapporte Ghislain Kasereka.
 
Pour lui, cette réception prouve que LUCHA n’est pas un mouvement terroriste comme certains responsables politiques et des justices l’indiquaient.
 
« C’est une légitimité qui nous est accordée parce que recevoir 47 militants est un aspect qui peut interpeller tout le monde parce que nous savons comment les organisations sont reçues : on reçoit peut être deux ou trois personnes. Et nous, nous avons dit, nous n’avons pas des président, ou de leader. Nous sommes un mouvement avec un leadership collégial et si vous voulez nous recevoir, vous allez nous recevoir comme nous sommes. C’est une acceptation de nos principes. Cela signifie que tout ce que nous faisons, il y a une reconnaissance de la part de nos autorités de la République », estime Ghislain Kasereka.
 
Selon lui, cette rencontre avec le président de la République est une reconnaissance des valeurs défendues par ce mouvement citoyen.
 
« Il a lui-même reconnu que tout ce qui se dit sur nous-il y a par exemple des gens qui disent que la Lucha est un groupe de terroristes, des badauds, des brigands-, il a dit : moi je vous considère comme des citoyens, des intellectuels et vous êtes le présent de cette nation et non les terroristes. Nous disons que la Lucha est un mouvement légal et légitime ».
 
Ghislain Kasereka s’entretient avec Pellet Kipela Mondo.

/sites/default/files/2016-08/190816-p-f-kininvitejeunelucha-00.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner