Les assises de l’hôtel Beatrice, «une séance d’élargissement de la Majorité présidentielle», selon Martin Mukonkole

Martin Mukonkole. Radio Okapi/ph. John Bompengo

Le début des travaux du dialogue est annoncé au 1er septembre à Kinshasa alors que le Rassemblement de l’opposition continue de boycotter ce forum politique.

Invité de Radio Okapi mardi 30 août, Martin Mukonkole, secrétaire général de l’Union démocratique africaine originelle (UDA), parti membre du Rassemblement, avance les raisons de ce refus:

«Nous avons présenté ce que nous avons appelé préalables pour que nous puissions nous retrouver dans un dialogue. Aussi longtemps que ces préalables ne seront pas réunis, nous ne ferons pas partie de ce dialogue. Et, nous considérons ce qui se passe à [l’hôtel] Béatrice comme étant une séance d’élargissement de la majorité présidentielle».

Parmi ces préalables, il y a la libération des prisonniers politiques, la réouverture des médias fermés et autres.

Martin Mukonkole répond aux questions de Jean-Désiré Kanyama:
/sites/default/files/2016-08/300816-p-f-kin_invite_depute_martin_mukonkole_uda_originelle_et_rassemblemet_.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner