Zimbabwe: le mouvement de protestation se poursuit

L'appel à une journée ville-morte lancé par des groupes d'opposants au président Robert Mugabe ne semble pas avoir été largement suivi.

Les commerces et les bureaux ont ouvert comme d'habitude.

Le mouvement #Tajamuka (Nous sommes agités) se sert des réseaux sociaux pour dénoncer le régime du président Mugabe.

Le porte-parole de #Tajamuka, Promise Mkwananzi fait partie des 70 personnes arrêtées la semaine dernière lors de manifestations pour réclamer une réforme du code électoral.

Depuis plusieurs semaines, des manifestations sont organisés dans tout le pays pour réclamer le départ du président Mugabe.

L'opposition et la société civile accusent le président Mugabe d'être à l'origine de la faillite économique du Zimbabwe.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner