Universités : une faveur pour descendants d'esclaves

Les dirigeants de l'Université de Georgetown veulent faciliter l'admission des descendants d'esclaves dans leur établissement.

Cette mesure fait partie d'une série prise par cette prestigieuse université de Washington pour compenser la vente de centaines d'esclaves par ses dirigeants en 1838.

En 1838, l'institution académique avait vendu près de trois cents esclaves, dont des femmes et des enfants, pour payer ses dettes.

L'Université de Georgetown dit détenir des documents lui permettant aujourd'hui d'identifier certains des descendants d'esclaves qu'elle a vendus il y a près de 200 ans.

Les dirigeants de cet établissement académique ont aussi décidé de donner à certains bâtiments les noms d'anciens esclaves.

Ils promettent aussi d'ouvrir un institut de recherche sur l'esclavage.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner