En finir avec la "Jungle" de Calais

Des opposants à la "Jungle" de Calais ont exigé lundi le démantèlement du camp et provoqué de graves perturbations près du port de la ville située dans le Nord de la France.

Des commerçants, agriculteurs et transporteurs ont barré des routes et formé une chaîne humaine afin de réclamer la fermeture du camp de migrants.

Le maire de la ville, Natacha Bouchart, était aux côtés des manifestants.

Les protestataires déplorent l'influence jugée négative du camp sur l'économie de la région notamment sur les activités du port.

Près de 10 000 personnes vivent dans la "jungle", le plus souvent dans des conditions précaires.  

Beaucoup tentent de rejoindre la Grande-Bretagne en sautant dans des camions.

Il s'agit de la première manifestation à laquelle un si grand nombre d'habitants de la région a assisté.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner