Congo : des morts imputés aux ninjas

La police congolaise a annoncé dimanche la mort d'une dizaine de personnes dans l'attaque d'un train attribué aux ex-combattants ninjas dans la région du Poll au sud de Brazzaville, la capitale.

Selon le porte-parole de la police, le colonel Jules Monkala Tchoumou, l'attaque qui s'est produite vendredi à Mindouli a fait "au moins quatorze morts, dont deux militaires et des enfants".

L'officier condamne "un acte affreux".

L'attaque a eu lieu au niveau du poste kilométrique 353 entre les gares de Kinkembo et Loulombo.

Les incidents de ces derniers jours entre forces loyalistes et ex-combattants ninjas de de l'ancien chef rebelle Frédéric Bintsamou, dit Pasteur Ntumi, ont provoqué un exode massif des populations du Pool.

Plusieurs villages ont été vidés de leurs habitants sur l'axe Brazzaville-Kinkala.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner