Sommet de Luanda : le CEPADHO « choqué » par la position de la CIRGL

Le coordinateur du  CEPADHO, une ONG de défense des Droits de l’homme basée à Beni, s’est dit choqué de l’entérinement de l’accord politique issu du dialogue par les chefs d’Etat africains de la sous-région des Grands Lacs au sommet de Luanda (Angola).
 
Dans une déclaration faite ce jeudi à Radio Okapi, Omar Kavota dit regretter que « la politique l’ait emporté sur la sécurité en RDC ».
 
Selon le communiqué final publié à l’issue du sommet de Luanda, les chefs d’Etat félicitent «le Président Joseph Kabila d’avoir convoqué le dialogue national», et  remercient «toutes les parties prenantes et les félicitent de la signature, le 18 octobre 2016, de l’Accord politique global relatif à l’organisation d’élections crédibles et pacifiques».
 
Oumar Kavota appelle les chefs d’Etat africains de la sous-région des Grands Lacs et de la SADC à œuvrer plutôt au côté du gouvernement congolais pour faire en sorte que les forces politiques qui ont boycotté le dialogue adhèrent néanmoins aux conclusions de ce forum de la cité de l’Union Africaine. Et cela passe, selon lui, par la prise en compte de leurs revendications.
 
Pour lui, c’est seulement par la prise en compte des revendications de ces forces politiques que le pays pourra être épargné du chaos et connaitre une alternance pacifique.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner