Henri Thomas Lokondo parle de sa motion incidentielle demandant l’examen du projet de loi portant reddition des comptes

L’Assemblée nationale a validé mardi la motion incidentielle du député Henri Thomas Lokondo demandant l’examen du projet de loi portant reddition des comptes.
 
La chambre basse du Parlement avait pourtant mis en sursis ce projet de loi, estimant que l’actuel gouvernement qui l’a proposé était démissionnaire.
 
Cette décision de l’Assemblée nationale n’était pas rationnelle, a expliqué à Radio Okapi le député Henri Thomas Lokondo.
 
Invité de Radio Okapi ce mercredi, l’élu de Mbandaka la rappelé que la même Assemblée nationale a pourtant accepté que le premier ministre de ce gouvernement « démissionnaire » présente le projet de loi des finances 2017.
 
«Il faut signaler que la reddition des comptes précède l’examen de budget. La constitution le dit et la loi sur les finances publiques le dit et notre règlement intérieur le dit aussi. J’ai donc pensé que ce n’était pas rationnel de refuser que le ministre des Finances vienne présenter la loi portant reddition des comptes et en même temps accepte que le Premier ministre vienne présenter le budget», a fait remarquer Henri Thomas Lokondo.
 
Henri Thomas Lokondo s’entretient avec Jean Désiré Kanyama.​

/sites/default/files/2016-11/0911116-p-f-invitethomashenrylokondo-web.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner