RDC: le Comité des droits de l’homme de l’ONU exige la libération de Diomi Ndongala

Le Comité des droits de l’homme des Nations unies exige la libération et l’indemnisation de Diomi Ndongala, détenu depuis quatre ans détenu à la prison centrale de Makala à Kinshasa. En mars 2014, l’opposant avait été condamné à dix ans de prison pour viols sur mineurs. Diomi Ndongala a toujours rejeté cette accusation, qualifiant ce procès de politique.

Georges Kapiamba, l’un des avocats de Diomi Ndongala, a annoncé la décision du comité des droits de l’homme au cours d’un point de presse organisé vendredi dernier à Kinshasa.

Une décision rendue publique le 17 novembre dernier à Genève après l’examen de la plainte déposée le 22 septembre 2014 par les avocats de Diomi Ndongala, a indiqué M. Kapiamba.

La même source a invité le gouvernement congolais à respecter la décision de cette juridiction de l’ONU en ordonnant sans condition la libération de l’opposant.

Georges Kapiamba a rappelé que la RDC a ratifié le pacte international relatif aux droits civils et politiques qui crée cette juridiction il y a 30 ans.

Pour sa part, le vice-ministre de la Justice Mboso kodia a indiqué que le Comité des Droits de l’homme des Nations Unies n’a pas encore notifié le gouvernement congolais de sa décision.
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner