Violences du 19 septembre: les responsabilités sont partagées, selon la CNDH

La Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) estime que les forces de l’ordre, les manifestants ainsi que les initiateurs et les organisateurs de la manifestation du 19 septembre à Kinshasa partagent la responsabilité des « violations et atteintes aux droits de l’homme » qu’elle a recensées.

La capitale de la RDC a été secouée par des violences meurtrières en marge d’une manifestation de l’opposition les 19 et 20 septembre derniers. Des émeutes y ont fait 32 morts selon les autorités et environ 100 morts selon l’opposition.

Le rapport publié mercredi 7 décembre par la CNDH fait état de 46 morts et 42 blessés.

Lors de la présentation de ce rapport, le président de la CNDH, Mwamba Mushikonkwe, a indiqué que son institution avait déployé des observateurs sur terrain lors des violences.

Il a affirmé qu’une commission d’enquête a ensuite été mise sur pied pour vérifier les allégations de violations et atteintes aux droits de l’homme.

Pour sa part, le chargé d’affaires de la délégation de l’Union européenne en RDC, a encouragé la CNDH  à poursuivre sa mission et à répondre aux attentes de la communauté des droits de l’homme en RDC.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (87)
Ebola (84)
RDC (75)
Elections (67)
élection (62)
FARDC (47)
Beni (43)
Monusco (41)
Opposition (33)
ADF (30)
FCC (28)
Vclub (27)
Caf (23)
Léopards (20)
Mazembe (20)
Linafoot (20)