Forum des As: « Centre interdiocésain. Un compromis avant noël »

Revue de presse kinoise de jeudi 22 décembre 2016.

La reprise des négociations directes entre les signataires de l’accord politique de la cité de l’union africaine et les non signataires intéressent les journaux parus jeudi 22 décembre à Kinshasa.

Forum des As titre : « Centre interdiocésain. Un compromis avant noël »

Après deux quelques jours de suspensions des travaux, les négociations directes entre les signataires de l’accord politique de la cité de l’union africaine et les non signataires ont repris à Kinshasa. A l’ouverture des travaux, les évêques ont menacé et prévenu que le Conférence épiscopale nationale du Congo n’allait pas céder aux manœuvres dilatoires des participants.

La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) « n’est pas disposée à des prolongements indus et à des manœuvres dilatoires », a déclaré son président, Mgr Marcel Utembi, à la reprise des négociations mercredi 21 décembre.

La Cenco ne pourra pas se contenter d’être « un accompagnateur passif et indifférent au sort de la population congolaise », a ajouté Mgr Utembi.

Les évêques affirment qu’un compromis est encore possible, pour peu que les politiques fassent preuve de « bonne volonté ».

Face aux manœuvres dilatoires de la classe politique, « La CENCO menace de clôturer les travaux avant Noël », écrit l’Avenir.

«Notre souhait est de clôturer avant Noël.  Et si la CENCO réalise que les acteurs politiques n’arrivent pas à se faire des concessions, pour une gestion consensuelle de la période transitoire, elle en tirera toutes les conséquences qui s’imposent », affirme Mgr Utembi, cité par le journal.

Sur le plan méthodologique, la présidence a levé l’option de travailler avec un groupe restreint composé de dix délégués, dont cinq du côté de ceux qui ont signé l’accord de la Cité de l’UA et cinq autres du côté de non signataires. Ce groupe échangera sur les points de divergences restants sous la modération du groupe d’Evêques ici présent.

Cette approche de travail a commencé hier dans les après-midi et prendra fin aujourd’hui. La plénière pourrait alors se tenir dans l’après-midi et au plus tard, le vendredi clôturer les travaux, croit savoir L’Avenir.

La Prospérité titre : « Le G7 interpelle la classe politique » !

le G7 se dit préoccupé par la détérioration de la situation politique, économique et sociale du pays, et lance un appel à toute la classe politique congolaise afin de mettre à profit le temps limité dont dispose la CENCO pour faire aboutir les négociations dont les résultats sont attendus par tout le peuple congolais.

Dans un communiqué de presse, le G7 condamne aussi les tueries, les tortures et arrestations des manifestants pacifiques non armés qui voulaient, dit-il,  juste exprimer leur droit constitutionnel et universel.

Tout en rendant hommage à tous les compatriotes qui ont perdu leur vie, les 19 et 20 décembre 2016, pour défendre la démocratie et la Constitution, le G7 exige une enquête indépendante et sérieuse afin que les commanditaires de ces actes ignobles soient débusqués et sévèrement sanctionnés, écrit La Prospérité.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner