Kananga: les activités socioéconomiques affectées par l’accrochage entre policiers et miliciens

Une accalmie est observée depuis l’avant de vendredi 23 décembre à Kananga (Kasaï-Central), après un échange des tirs entre policiers et miliciens de Kamwina Nsapu. Les activités socioéconomiques n’ont pas encore repris leur cours normal.

Des sources locales rapportent que les écoles restent toujours fermées, les magasins ouvrent au gré de leurs propriétaires et les banques  fonctionnent à guichet fermé. Il n’y a pas de véhicules pour le transport en commun, sauf les taxis motos qui ne fréquentent pas certains quartiers, selon les mêmes sources.

Cette situation a altéré la situation socio-économique de la ville, indiquent les mêmes sources.

Les prix de certains produits manufacturés ont pris de l’ascenseur. La boite d’allumette est partie du 50 à 100 francs congolais (0.10 USD), alors celle de piles se négocie à 3 500 FC (3.55 USD) au lieu de 2 800 (2.84 USD), a constaté un reporter de Radio Okapi.

Même situation aux marchés,  qui restent d’ailleurs peu fréquentés au cours de  cette période.

La mesure de la farine de manioc de 2,5 kilos passe de 800 à 1 600 francs (1.62 USD). Le haricot connait une hausse de 2 500 à 4000 FC (4.06 USD).

Cette situation inquiète plusieurs habitants de la ville à l’approche des fêtes de fin d’année.

De son côté, le gouvernement provincial se dit confiant. Dans un communiqué radiodiffusé, il a appelé la population au calme et à ne pas pactiser avec les éléments de Kamwina Nsapu.

Des miliciens Kamwina Nsapu ont incendié mercredi la maison communale de Nganza et des bureaux d’autres services de l’Etat dans la ville de Kananga.

Selon les témoins, ils ont également cassé les chaises, mis le feu sur trois motos et le bâtiment abritant plusieurs services de l’Etat.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner