La MONUSCO évacue des blessés par flèches de Manono

La MONUSCO a procédé jeudi 22 décembre à l’évacuation médicale des personnes blessées gravement par flèches de Manono (Tanganyika) vers Bukavu (Sud-Kivu), pour être prises en charge par des institutions hospitalières spécialisées.

Un hélicoptère de la MONUSCO a évacué quatre blessés graves par flèches et quatre garde-malades, à la demande des autorités sanitaires provinciales et des humanitaires basés à Manono.
Ces blessés gardent encore des flèches plantées dans des parties sensibles de leurs corps. Les efforts de prise en charge sur place n’ont pas abouti, indique le médecin directeur  de l’Hôpital général de référence de Manono.

Cette évacuation a été confirmée  par le responsable  du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), organisation qui doit fournir une assistance médicale et une prise en charge spécialisée  directement aux blessés à l’hôpital général de Bukavu.

Le gouvernement provincial du Tanganyika a déployé à Manono une équipe supplémentaire de trois médecins chirurgiens et trois infirmiers ainsi que des médicaments pour assurer la prise en charge de 140 blessés par flèches internés à l’hôpital général de référence de Manono.

Le ministre provincial de la santé, Cyril Kimpu Awel, a précisé que l’équipe d’appui avait démarré des interventions chirurgicales jeudi 22 décembre. 

L’attaque du mardi 20 décembre de la milice des pygmées à Manono contre les Bantous a fait plusieurs blessés par flèches et une dizaine de mort.
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner