Africa News: «RDC, signature de l’accord par la Majorité et l’opposition»

Revue de presse kinoise du 2 janvier 2017. Les journaux parus ce matin dans la capitale kinoise se focalisent sur la signature de l’accord de paix signé au dialogue inclusif sous l’égide de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO). Africa News titre en sa manchette : «RDC, signature de l’accord par la Majorité et l’opposition». Le trihebdomadaire rapporte que cet accord qui va gérer le pays durant une transition de douze mois jusqu’aux élections prévues en décembre 2017 a été trouvé tard dans la soirée du samedi dernier.

D’après les termes de ce texte, indique le tabloïd, le Premier ministre sera choisi par le Rassemblement de l’opposition et le Président Joseph Kabila reste en fonction jusqu’à l’élection de son successeur.

Cité par Africa News, le chef de la délégation du Rassemblement aux discussions du Centre interdiocésain, Félix Tshisekedi a affirmé être satisfait à 80% de cet accord et dit croire que l’essentiel est fait.

«On a l’engagement du président Kabila à ne pas se représenter, on a l’engagement du camp Kabila à ne pas toucher à la Constitution, ni à la révision, ni aller à un référendum. Nous avons un chronogramme pour aller à des élections en 2017», se réjouit le secrétaire général de l’UDPS, Jean-Marc Kabund-a-Kabund s, repris sur les colonnes du journal.

Africa News a également souligné que tout n’est pas réglé: certaines questions doivent faire l’objet d’un «arrangement particulier » qui devra être discuté à partir du début de la semaine prochaine. Ces questions portent entre autres sur le calendrier de l’application de l’accord, la composition du gouvernement d’union nationale et celle des gouvernements provinciaux.

«Après la signature de l’Accord, des travaux techniques annoncés pour ce mardi ! », a écrit La Prospérité à la une. Le quotidien note que des délégués du Centre interdiocésain doivent, dès ce mardi 3 janvier 2017, s’appesantir sur certaines questions.

Le journal signale qu’à l’issue de cet accord, un Conseil national du suivi de l’accord verra bientôt le jour et sera chapeauté par Etienne Tshisekedi qui sera assisté de trois adjoints. Cet organe aura le statut d’une institution d’appui à la démocratie à l’instar de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et le Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC).

La Prospérité a souligné que la signature du compromis politique du Centre interdiocésain n’a pas été effectuée par toutes les formations politiques qui ont participé aux discussions directes.

Le quotidien note que le Mouvement de libération du Congo (MLC) et ses alliés du Front pour le respect de la constitution n'ont pas ratifié ce texte, puisqu’à leurs yeux, cet accord a été «boutiqué d'avance» entre le pouvoir et le Rassemblement.

Le journal précise que le MLC et ses alliés disent être laissés dès le départ des discussions après que leur quota avait été réduit et deuxièmement, la mouvance prend la Présidence, le Rassemblement la Primature et détient encore le Conseil national du suivi de l’accord qui, selon eux, devait revenir au Front pour le respect de la constitution.

Avec la non-signature de quelques opposants qui ont participé au dialogue de la Cité de l’Union africaine, le caractère inclusif du compromis trouvé par les évêques perd certaines plumes, estime La Prospérité.

Qu’à cela ne tienne, tout le monde n’est pas de cet avis car, pour eux, un compromis entre Kabila-Tshisekedi-Katumbi suffit pour régler la crise au pays.

Dans un autre chapitre, La Prospérité revient sur le message de vœux de fin d’année du chef de l’Etat. « 2017 : Kabila fixe trois priorités des priorités », titre le quotidien.

Le journal cite Joseph Kabila qui énumère trois défis majeurs pour 2017, à savoir: la consolidation de la paix, la sécurité et de la stabilité politique ainsi que la reprise de la stabilité économique et monétaire.

Dans son speech, note le tabloïd, le chef de l’Etat a plaidé pour la poursuite sans désemparer du processus électoral déjà engagé, avec en toile de fond, l’organisation des élections attendues, conformément au calendrier de la CENI.

Au passage, rapporte La Prospérité, Joseph Kabila a pare ailleurs salué les efforts engagés par les évêques catholiques en vue d’un consensus plus large qui consacrera, à son avis, la stabilité politique durant la période transitoire jusqu’aux élections.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner