Les sanctions auxquelles s’exposent les auteurs de la justice populaire

Des cas de justice populaire ne cessent de se multiplier dans les grandes villes de la RDC. A Kisangani (Tshopo) par exemple, un présumé ravisseur des motos a été lynché par la population entre la nuit du 7 et 8 janvier dernier. Ce nouveau cas porte à 16 le nombre des personnes victimes de cette atrocité en l’espace de 3 mois, selon la mairie de la ville de Kisangani. Le manque de confiance de la population dans la justice est l’une des causes de la recrudescence de la vindicte populaire. -A quelles sanctions s’exposent les auteurs de la justice populaire ?

Jody Nkashama discute de ce sujet avec Me Charles Mushizi, avocat au barreau de Kinshasa/Matete./sites/default/files/2017-01/20160116-service-justice_populaire42m25s.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner