Yvon Edoumou parle des besoins prioritaires des déplacés du Kasaï

Yvon Edoumou, chargé de communication et de plaidoyer du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) estime à cent cinquante mille le nombre des déplacés qui ont besoin de l’assistance dans les provinces du Kasaï, Kasaï Central et Kasaï occidental. Mais il fait remarquer que seuls 10% de ces déplacés sont pris en charge.
 
Selon lui, la situation humanitaire provoquée par les affrontements entre une milice et les forces de sécurité dans le Kasaï est préoccupante. Il évoque les besoins prioritaires de ces déplacés.
 
« Les besoins prioritaires  pour ces personnes sont l’accès à l’eau, à la nourriture, aux médicaments et la volonté de retrouver leurs maisons, des abris et éventuellement, parce que ces gens vivaient de leurs activités commerciales, il faut leur permette de recouvrer leurs moyens de subsistance pour qu’ils n’aient pas besoin de l’aide humanitaire pour continuer leur vie de tous les jours », rapporte le chargé de communication et de plaidoyer de OCHA.
 
Yvon Edoumou répond aux questions de Jean-Pierre Elali Ikoko.

/sites/default/files/2017-01/19012017-p-f-invite_ocha.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner