Prisonniers politiques: 82 dossiers judiciaires traités

Au total, 82 dossiers judiciaires des personnalités politiques ont été traités par la commission de hauts magistrats instituée, dans le cadre de la décrispation politique, à la demande des parties prenantes au dialogue inclusif mené sous les bons offices de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO).

Cette commission de hauts magistrats siège déjà depuis plus d’une semaine au Parquet général de la République sous la présidence du parquet, a indiqué lundi 22 janvier à Radio Okapi, un des délégués au dialogue désigné pour en faire partie, Me Georges Kapiamba.

Selon le président de l’Action congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ), le cas de Moïse Moni Della, par exemple, a été analysé et ses avocats ont été appelés à introduire une requête au parquet pour sa libération. M. Moni Della, président du parti des conservateurs de la nature et démocrates (CONADE), fait partie de quatre prisonniers dits «politiques», parmi les sept cas emblématiques soumis à la commission, qui ne devraient plus être poursuivis par la justice congolaise, conformément à l’accord politique du 31 décembre.

Georges Kapiamba a, par ailleurs, évoqué des cas nouveaux dont la commission n’avait pas encore été saisie par le ministre de la Justice. Il s’agit notamment de dossiers de Kyungu wa Kumwanza, poursuivi à Lubumbashi pour outrage au chef de l’Etat, et Huit Mulongo, condamné pour «détention illégale d’armes à feu et de minutions»; alors que ses proches continuent de dénoncer une «justice instrumentalisée».

L’avocat dit siéger au sein de la commission afin de fournir «tout renseignement, tout détail, susceptible d’aider ladite commission à proposer des mesures - de libération, d’abandon des poursuites ou de classement sans suite – nécessaires par rapport à 420 détenus».

Cependant, fait-il remarquer, lorsque le ministre de la Justice avait envoyé son injonction au Procureur général de la République pour constituer cette commission, il lui avait communiqué la liste de 82 personnes. «Et c’est sur celle-ci que la commission a travaillé à ce jour», a poursuivi Georges Kapiamba que vous pouvez écouter dans cet extrait sonore:

/sites/default/files/2017-01/240117-p-f-kindialoguecomhtmagistratskapiamba.mp3

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner