André Mbata note des avancées « lentes et faibles » dans l’application de l’accord du 31 décembre

Le constitutionnaliste congolais et président de l’Institut pour la démocratie, la gouvernance, la paix et le développement en Afrique (IDGPA), André Mbata, est l’invité de Radio Okapi ce jeudi 26 janvier.

Commentant l’état d’avancement des travaux sur les arrangements particuliers, il note des avancées « lentes et faibles » dans l’application de l’accord du 31 décembre.

« Le compromis est une avancée, mais c’est trop lent. On ne va pas [passer] 3 mois juste pour débattre d’un conseil national ou du gouvernement. Ce sont des avancées trop faibles. A cette allure, on risque de ne pas avoir des élections en 2017 comme le souhaite notre peuple », s’inquiète André Mbata.

Il s’entretient avec Paul Matendo.​

/sites/default/files/2017-01/web_bon-26012017-p-f-kininvite_du_jour_andre_mbata_2.mp3
 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner