Des commerçants et des consommateurs réticents à utiliser les grosses coupures de monnaie

Depuis l’annonce de la circulation de faux billets de francs congolais à valeur spaciale élevée à Kinshasa, des commerçants et consommateurs expriment de plus en plus de réticence à utiliser les grosses coupures de la monnaie congolaise.

Il n’est pas rare d’observer des vendeurs refuser de prendre un billet de 5 000 (5, 13 dollars américains), 10 000 ou 20 000 francs congolais présentés par un client pour s’offrir un service ou un produit.

Rencontrée au centre-ville de Kinshasa, Madame Jeannette témoigne des difficultés qu’elle a éprouvées pour utiliser des billets de 20 000 francs congolais.

«On nous avait payé en coupures de 20 000 francs congolais et je ne savais même pas acheter du pain pour mes enfants. Je me suis même dit : ‘’j’envoie ça par M-PESA [service de messagerie qui permet d’envoyer ou de recevoir de l’argent via un opérateur téléphonique]’’. Tout le monde a refusé et m’a dit: ‘’là où on part déposer l’argent, on ne fonctionne plus avec ça’’. Je vais voir si je peux verser ça dans mon propre compte [bancaire]. Peut-être avec ça, j’aurai une solution», explique la dame dépitée.

Jeannette n’est pas la seule à avoir rencontré cette difficulté à Kinshasa.

«Dernièrement, on a refusé un billet de 5 000 FC que j’avais. Le vendeur a dit: bonne ou mauvaise, je ne prends pas de grosses coupures", a confié à Radio Okapi un jeune homme.

Mise au point de la banque centrale

Les personnes qui refusent d’utiliser ces billets ne vérifient pas si le billet présenté est un vrai ou un faux.

La situation est devenue si préoccupante que la Banque centrale du Congo s’est vue obliger de publier un communiqué pour clarifier les choses.

Dans ce communiqué publié le 19 février, l’institution financière annonce que « les coupures de 5000, 10 000 et 20 000 francs congolais ont cours légal sur toute l’étendue de la République ».
Mais elle appelle à la vigilance, précisant les trois éléments qui peuvent aider à distinguer les vrais des faux billets :

  • Numérotation verticale : s’assurer que le numéro commence par la lettre R pour le billet de 5 000 franc congolais, la lettre S pour celui de 10 000 francs congolais et la lettre T pour le billet de 20 000 franc congolais.
  • Le numéro doit être indélébile : il ne doit pas s’effacer au grattage au doigt même lorsque le billet est mouillé.
  • A côté du numéro vertical, il y a une pastille qui change de couleurs suite à un lent changement de la position du billet.​
Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (174)
Ebola (63)
FARDC (50)
Beni (29)
Ceni (29)
FCC (29)
Kinshasa (29)
Unpc (28)
UDPS (26)
Corruption (25)
Monusco (21)
Sécurité (21)
Butembo (21)
élection (19)
Police (19)
Maï-Maï (18)