Julien Paluku : «On ne peut pas être gouverneur et vouloir qu’il y ait des morts»

La chefferie de Bwito au Nord-Kivu est le théâtre d’affrontements des groupes armés depuis le début du mois de février. Des milices s’identifiant aux communautés locales s’affrontent causant morts d’hommes. Le 3 février dernier, les Maï-Maï Mazembe, une milice présentée comme étant proche de la communauté Tutsi a perpétré une attaque tuant neuf personnes, des membres de la communauté Hutu.
 
Invité de Radio Okapi, le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, condamne ces cas de meurtre des civils ainsi que l’insécurité qui règne dans la chefferie de Bwito.
 
« On ne peut pas être gouverneur d’une province et vouloir des morts. Je ne vois pas un élu être satisfait lorsqu’il y a des morts dans sa province », a affirmé le gouverneur.
 
Julien Paluku appelle les jeunes de cette région à abandonner les groupes armés qui «ne leur apportent rien».
 
Dans cet entretien avec Sifa Maguru, il revient sur les mesures prises pour mettre fin à l’insécurité à Bwito.

Suivez.

/sites/default/files/2017-02/web-220217-p-f-kin_invite_gouverbeur_j._paluku-00.mp3
 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner