Le Potentiel: « Les consultations de J. Kabila violent l’accord du 31 décembre »

Revue de presse du mardi 4 avril 2017

La journée « ville morte » décrétée par l’opposition et les consultations menées par le président de la République auprès de la classe politique et des forces sociales font la Une des journaux parus à Kinshasa.

Sans détour, Le Potentiel estime que les consultations du président Kabila « violent l’accord du 31 décembre » dont elles sont censées « baliser la voie à la mise en œuvre ». Le journal soutient que le chef de l’Etat est « mal placé pour jouer à l’arbitre dans les discussions en cours ». La raison: il est le chef de file de la Majorité présidentielle qui discute avec l’opposition dans ces négociations.

Le quotidien allègue cependant que si le chef de l’Etat agit comme garant de la nation, « le Rassemblement devrait scruter dans les détails le contenu de l’invitation qui lui sera adressée pour répondre à ces consultations ».

Pour conclure, Le Potentiel soutient que « rien ne se fera si tout le monde tente de contourner l’esprit et la lettre de la Constitution déjà violée avec l’absence d’élections dans les délais prévus ».

Au sujet de ces consultations, L’Avenir s’intéresse aux personnalités qui ont été reçues lundi par le président Kabila. A en croire le journal, Maguy Kiala qui conduisait la délégation de la société civile signataire de l’accord du 18 octobre a salué l’initiative du président de la République. Elle aurait également demandé au chef de l’Etat de choisir un candidat de son choix pour le poste de Premier ministre.

Léon Kengo, président du Sénat et de l’Opposition républicaine, qui a aussi été reçu par le président Kabila « n’a pas été très bavard », observe L’Avenir. Pour sa part, Vital Kamerhe, chef de file de l’opposition signataire de l’accord du 18 octobre, cité par le journal a attiré l’attention des acteurs politiques.

« Il ne faut pas que les acteurs politiques perdent de vue que l’objectif, c’est de remettre le pouvoir au peuple à travers les élections », a fait savoir le président de l’UNC dont les propos sont repris dans les  colonnes du journal.

De son côté, La Prospérité espère que le président de la République tirera de ces consultations « toutes les conséquences logiques dont  il livrera, certainement, l’économie à la nation » lors de son discours.

Pour le journal, les Congolais attendent de ces consultations et du discours de Joseph Kabila qu’ils remettent le processus électoral sur les rails.

Forum des As abonde dans le même sens, estimant que le président de la République devrait « prendre ses responsabilités » puisque les acteurs politiques ont été « incapables d’accorder leurs violons ».

A en croire le quotidien, nombreux sont les Congolais qui pensent que le Chef de l’Etat devra permettre de sortir de l’impasse actuelle.

« Ville morte »

Alors que le président Kabila recevait les acteurs politiques et de la société civile pour « baliser la voie à la mise en œuvre de l’accord du 31 décembre 2016 », le Rassemblement de l’opposition appelait à une journée « ville morte » pour réclamer l’application du même accord. « Kinshasa a tourné au ralenti », note Forum des As.

Les grandes artères de la ville de Kinshasa ont été désertées. Au centre-ville comme à la cité, les activités ont tourné au ralenti là où elles n’ont pas été totalement paralysées, décrit le journal.

Le confrère souligne que c’est seulement dans l’après-midi que certaines échoppes ont ouvert les portes et la circulation a vraiment repris. Mais on était loin de la densité d’un lundi ordinaire, commente le journal.

La Prospérité voit dans l’actualité de ces derniers jours, un « triste retour à la case de départ ».

Pour le journal, les appels à la « ville morte », à la grève ainsi que les consultations menées actuellement rappellent « tristement, les événements ayant marqué la fin de l’année 2016 ». Le quotidien observe que le Rassemblement privé de Tshisekedi se retrouve face à la mouvance présidentielle qui n’a visiblement rien perdu de sa fougue.

C’est dans ce contexte que le président Kabila doit s’adresser à la nation. «Que va-t-il dire ? Vers quel horizon compte-t-il engager le Congo-Kinshasa ?», s’interroge le journal.

A défaut de répondre à la question, le quotidien émet un vœu : Joseph Kabila Kabange est appelé à se mettre au-dessus de la mêlée pour trouver, véritablement, le meilleur cap où conduire la RDC.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner