Motion contre le gouverneur: les sages de la Tshopo appellent au dialogue

La chambre des sages de la Tshopo, organe pour le suivi de la gestion de la province et le règlement des différends, a  appelé samedi 14 mai le gouverneur et l’assemblée provinciale de la Tshopo à privilégier le dialogue, à accepter l’exercice démocratique et à cesser d’instrumentaliser la jeunesse.

Un «climat politique morose» règne à Kisangani depuis que le gouverneur Jean Ilongo Tokole est visé par une motion de défiance. Les membres de la chambre des sages ont lancé cet appel après avoir consulté tour à tour le gouverneur, le vice-gouverneur démissionnaire et le président de l’assemblée provinciale.

«La démission du vice-gouverneur et la motion de défiance contre le gouverneur sont des exercices démocratiques prévus par la constitution et les textes réglementaires de la République démocratique du Congo. Par conséquent, elles ne peuvent en aucun cas faire l’objet de spéculation, de manipulation politicienne et d’instrumentalisation de la jeunesse», a dit le vice-président de cet organe, François Batumbu Mungamba.

Dans cet extrait sonore, il souligne la nécessité de promouvoir la paix pour un bon déroulement de l’enrôlement des électeurs:

/sites/default/files/2017-05/150517-p-f-kisangani_francois_batumbu-00_0.mp3

Des jeunes de la société civile de la Tshopo avaient manifesté mardi 2 mai pour exiger la démission du gouverneur Jean Ilongo Tokole, déjà visé par une motion de défiance pour «mauvaise gestion». Dans leur mémorandum lu devant le bâtiment de l’assemblée provinciale à Kisangani, ils se plaignaient notamment de mauvaises conditions de vie de la population.

Pour sa part, le porte-parole du gouverneur de la Tshopo avait alors déclaré que Jean Ilongo n’était pas prêt de démissionner sous la pression «d’une infime minorité de la jeunesse instrumentalisée».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner