Luzolo Bambi dénonce la corruption dans le secteur des marchés publics

Les dépenses liées aux marchés publics «occupent 60% du budget national. Or, lorsqu’on observe l'indice du taux de recours du marché de gré à gré, on constate que de 2010 à 2015, le taux de passation des marchés de gré à gré a atteint 42%. C'est trop!», a estimé jeudi 25 mai le conseiller spécial du chef de l’Etat en matière de bonne gouvernance, Luzolo Bambi. 

Selon lui, des marchés de gré à gré – un mode «déconseillé» - constituent l’un des indices les plus importants de corruption. «Lorsque ce secteur-là ne marche pas, lorsqu'il y a la fraude, la corruption ou le détournement, le délit d'initié ou conflit d’intérêt dans ce secteur», a déclaré M. Luzolo lors d’un échange avec l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP), les procureurs généraux, mandataires publics et experts sur cette problématique.

Il a ainsi souligné l’importance de rendre systématique le contrôle dans la passation des marchés publics en RDC.

A la question savoir ce qui est fait des auteurs présumés de cette fraude, le conseiller spécial du chef de l’Etat en matière de bonne gouvernance a réagi:  

«A ce stade où nous sommes, il s'agit d'abord non seulement de constater et surtout de prévenir. Quant aux situations déjà avérées, c'est à la justice de faire son travail».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (102)
Ceni (99)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (49)
FARDC (44)
Beni (34)
Monusco (29)
MLC (24)
FCC (23)
Caf (23)
Linafoot (19)
Vclub (19)
Opposition (18)