Nord-Kivu: service minimum dans les hôpitaux après le meurtre d’un médecin

Dans les hôpitaux du Nord-Kivu, les médecins observent un service minimum de deux jours (mercredi et jeudi) à la suite de l’assassinat de leur collègue, lundi 29 mai dernier, à Mwesso dans le territoire de Masisi.

Selon l’Ordre des médecins (OM) au Nord-Kivu, le corps du docteur tué a été acheminé mardi dans la matinée à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu.

«Nous avons décidé  d’abord d’observer 48 heures de service minimum dans tous les hôpitaux du Nord-Kivu. Nous recevons seulement les urgences dans les hôpitaux. Il y a quelques médecins que nous allons disponibiliser dans les hôpitaux et les services de garde», a souligné Dr Bary Kasembo.

En attendant l’aboutissement des enquêtes, initiées par les services compétents, l’Ordre des médecins exige également la protection des médecins dans leurs lieux du travail.

«Nous condamnons d’avec la dernière énergie cet acte ignoble et nous demandons à l’autorité politico-administrative qui a la charge de la sécurité des personnes et de leurs biens de mener des enquêtes pour que ces criminels soient dénichés et sanctionnés donc la justice soit faite », a-t-il poursuivi.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner